lÉonie

Partir dans ma direction propre sans regard en arrière. IL n’est plus temps de tergiverser.  Bien voir que mon incarnation en cette famille correspond à un choix pour tirer vers le haut, conscience de ceux qui forment cette famille, et mes frères en particulier.

J’ai avancé, j’ai transformé, et maintenant je choisis la chemin de l’Amour, de l’Amour pour qui je suis, pour ce grand Être que je suis dans ma vérité. Cet Amour grand et pur demande total respect de mes priorités.

Deux chemins se dessinent, le chemin de l’amour, de la responsabilité et du libre choix conscient. Sur ce chemin, celui que je choisis, il n’y a plus de place pour les marchandages et les manipulations. Je sais, je connais, mon âme un peu naïve a appris le discernement. Maintenant basta, basta, ça suffit. Je parle là de ma relation fraternelle. Eux mes frères, ont choisis un autre chemin, le chemin de la peur, de la manipulation et du pouvoir.

J’ai fait de mon mieux, aussi longtemps que possible, maintenant je peux tourner la page. Frère, le grand joue à la fois au persécuteur, à la victime et au sauveur. C’est son mode de fonctionnement. IL me demande d’être le sauveur de notre mère, ce qui lui permet de se positionner en posture de persécuteur vis à vie de moi. Pas d’issue dans ce cercle.

C’est pourquoi je choisis, par amour, par amour pour Qui Je suis et aussi par Amour pour mes frères, je choisis d’amorcer un tournant pour me désolidariser totalement de cette fratrie. Il y va de ma santé et aussi de mon évolution.

J’explique, mon taux vibratoire, aligné sur l’Amour se met en chute libre dés que je bascule dans la terreur. Mon chemin de vie, (...), celui de la famille que j’ai fondée et que j’aime si profondément, ce chemin là me demande de ne plus du tout permettre de prise, de ne plus du tout donner prise à ce qui vient de mes frères.

Bien voir que cela je le fais aussi par amour, car ma totale désaffection de leurs vies, les mets face à eux même et donne une chance à la dynamique d’évolution.

(...) C’est le plus beau cadeau que je me fais et que je leur fait.

Même si cela n’est pas visible du dehors.

Confiance.

Du côté de maman, tout devient plus calme dés que le lien à mes frères se dissout. 

Enfant j’avais idéalisé ces grands frères, et ma douleur est aussi de rester sur ma faim, il ne m’ont pas donné ce que j’aurais attendu d’eux.

C’est ainsi.  Enfant j’aurai tout fait pour m’assurer leur amour.

Adulte mature, je renonce délibérément à ce qui fut toxique et donc je renonce à cette forme d’amour possessif et pervers qui

 

 correspond tellement peu à qui je suis et à mes aspirations.

 Je peux prendre le temps de féliciter la petite fille, puis la jeune fille, d’avoir gardé le cap, d’être restée fidèle à sa Vérité. Bravo, bravo, bravo.Au fond ce qui désarme mon frère aîné, c’est qu’il n’a pas eu prise sur moi comme il l’aurait voulu.

Inutile de lui demander le moindre service car celui ci est détourné.

C’est en gardant le cap, en allant mon chemin libre de ces frères, que s’ouvre une possible modification, peut être peut être…..et rester libre de toute attente.

Maman est celle qui a cristallisé la situation, ainsi je vois clair. Bien voir combien cette histoire de marchandage et de manipulation est comme un insecte qui se promène dans la lignée.

Alors maman, pour rester dans sa verticalité ne veut rien demander. Dés que moi, je m’aligne sur mon choix de rester fidèle à ma vérité, quelque chose change dans ma relation à ma mère.

Confiance et laisser à mes frères ce qui est de leur responsabilité, et bien voir, comment faire en sorte que je me sente coupable fait le jeu de leur prise de pouvoir.

Une seule posture possible lâcher, lâcher, lâcher, tout à fait ce poison qu’est le sentiment de culpabilité.

Je peux en me promenant dans la forêt choisir une pierre et la prendre dans mes mains, en lui demandant si elle est d’accord, et lui confier toute la charge accumulée depuis mon enfance.

Remercier et confier la pierre à la terre auprès d’un arbre, en remerciant chaque élément pour l’aide apportée. Je peux en cheminant tranquillement laisser émerger ce qui me vient pour le confier à la pierre. Je peux aussi lui laisser toutes les colères rentrées, toutes les frustrations et le manque de protection vécu.

Voilà douceur,  Alléluia

Victoire, oui victoire car la boucle se boucle et je peux en toute sérénité passer à autre chose.

(...) m’a permis de prendre conscience de la situation, et grâce à cela, grâce à cette Conscience dans l’Amour je peux dire au revoir au passé et me choisir un présent doux et serein. Cadeau pour qui je suis, et aussi cadeau pour toute ma famille d’Amour.

(...)  le moment est venu de prendre la responsabilité de ton élévation vibratoire, en cessant d’alimenter ce qui est inutile et toxique.

Tu es infiniment aimée, ta Marraine est de cette famille de Cœur et te soutient dans ta posture.

Tout est juste.

  

Amour, Lumière et Paix