ETRE SOI

Qu'ai-je fait de ma vie ? A quoi bon faire ce métier ? Que penser de ma vie de couple ? Mes enfants sont grands et vont bientôt partir. Je ne suis pas immortel, je suis peut-être passé à côté de ma vie, quel sens donner à tout cela ?

 

Dans un premier temps de vie, nous sommes dans l’accommodation. Nous nous construisons naturellement par rapport aux autres, aux parents et professeurs, aux idéaux, aux croyances pour trouver notre place dans le monde.

Pour être aimé, obtenir de la reconnaissance, nous donnons ou imaginons  parfois une image qui correspond aux attentes et à un modèle social.

Il arrive un temps où l'on s'interroge sur cette place. Est-ce vraiment ce que je veux vivre ? La question se pose à intervalles de plus en plus fréquents, sans que l'on sache ce que l'on veut vraiment.

Une crise est un moment où il y a quelque chose à changer face à un contretemps, un échec et où il est temps de choisir.  Une dépression peut être liée à une incapacité à atteindre des objectifs que l'on sait ou que l'on nous a donné.

Le doute, le désarroi nous saisit dans cette phase de prise de conscience face à nous-mêmes, d'autant plus qu'il est difficile d'en parler.

Il nous manque une dimension de plénitude, d'authenticité. Nous prenons conscience que nous sommes plus que notre petite personnalité, discernant progressivement nos vrais besoins et ce qui n'est pas nous ou ne nous convient pas.

L'écart entre notre vécu et cette dimension peut être important et donc troublant.

Exemples : je suis trader et je me sens de plus en plus l'envie de vivre au contact de la nature. Je suis ouvrier et je me découvre une passion pour l'art moderne.

Etre professeur était le rêve de mes parents, pas le mien...

Ce peut être un moment de vérité, d'orientation nouvelle, d'un éveil en allant puiser au fond de soi des ressources insoupçonnées.

Regarder à l'intérieur, réactiver projets et passions antérieures, prendre en compte l'Humain, se sentir utile, se libérer du regard de l'autre et des causes extérieures, maîtriser davantage ses pulsions et désirs : nous aspirons à devenir un individu entier et intègre et développons ainsi la force de nous projeter à nouveau vers le monde.

Ce que Carl Gustav Jung a appelé l'individuation est ce moment où nous arrivons enfin à percevoir notre nature profonde qui nous connecte avec notre dimension universelle, à nous voir tels que nous sommes en tant qu'individus.