OSER SE CONNAITRE

La vie est courte. Je m'attache donc à apprécier au mieux toute chose, ce qui m'arrive spontanément comme ce que je mets en oeuvre. J'accueille à cœur ouvert la vie telle qu'elle Est, et non telle que j'aimerai qu'elle soit, ce qui m'inspire une joie profonde.

Simplifiant mon existence, je tire souvent satisfaction des plaisirs, naturels et nécessaires de la vie. Au-delà de toute vision morale basée sur le Bien et le Mal, ce qui augmente ma puissance d'agir et ce qui me convient développe ma joie.

Privilégiant l''équilibre, l'harmonie, le compromis, je laisse de côté les rancœurs, les divisions, les souffrances évitables, l'esclavage de désirs jamais assouvis. La haine, la colère et l'ignorance sont des poisons qui génèrent des passions et des émotions destructrices.

L'attachement et les attitudes extrêmes conduisent inexorablement à la frustration, à la douleur et à la souffrance. Il ne s'agit pas de renoncer à tout désir mais d'abolir ce qui crée de l'attachement tout en encourageant le désir de s'améliorer et d'être utile aux autres.

Selon les situations, j'imagine avec enthousiasme la concrétisation d'un projet en me projetant comme si la réussite était déjà là. ou j'anticipe parfois le négatif, imaginant le pire afin de me préparer à l'attitude la plus appropriée en cas de déconvenue.

Je comprends que je ne peux changer le passé, l'ordre naturel et tout ce qui ne dépend pas de moi. Mais que je peux à tout instant sans fatalisme agir et influer sur tout ce qui dépend de moi.

Si je ne peux changer la réalité, je peux choisir de changer ma représentation de cette réalité.

Il y a des valeurs essentielles (honnêteté, respect, tolérance...) mais pas de Vérité absolue. J'exprime ce que je ressens et pense à partir de ma sensibilité, mon vécu et du monde dans lequel  j'évolue. J'apprends ainsi avec un esprit ouvert et critique à discerner et à évaluer ce qui me semble le mieux adapté pour moi-même, sans faire de tort à autrui pour autant.

Il est plaisant d'observer la diversité des individus et des cultures. Avec le temps, ma vision s'enrichit des rencontres, des multiples points de vue et actions d'autres personnes issus de milieux différents. Tous les êtres humains sont citoyens du monde  et égaux en droits. La vérité, s'il y en a une, est au milieu.

Consacrant le temps nécessaire à mon développement personnel et à la connaissance de soi et des autres, je développe de plus en plus en moi un état de bonheur stable et paisible sans dépendre du monde extérieur et matériel.

Je me concentre sur le moment présent sans me réfugier dans le passé ni m'évader dans le futur pour apprécier ce que je possède (sans être possédé par mes biens) et les êtres qui m'entourent.

Qu'importe ce que l'on définit comme le Grand Tout, Dieu, l'Un, l'Univers... la sagesse et toutes les grandes théories religieuses, athées ou spirituelles n'ont de valeur que si je les mets en pratique moi-même et pour les autres, afin de les éprouver par l'expérience.

J'ai conscience d'une certaine liberté que je dois exercer avec un sens aigu de la responsabilité individuelle et collective. Je suis une parcelle de l'univers, relié et en interdépendance avec tous les êtres.

L'intuition nous aide à prendre conscience de la correspondance entre microcosme et macrocosme, à nous sentir éternel à défaut d'être immortel. Ce qui est en bas est comme ce qui est en haut et inversement.

Je peux maîtriser davantage mes émotions, mes peurs et développer, des pensées constructives,  des désirs appropriés favorisant la joie par une certaine Raison et sagesse.

Même si cela échappe à l'entendement parfois et à la raison humaine, je comprends qu'il existe des lois naturelles et universelles pour nous tous et qui régissent le Monde : la mort, l'impermanence, la nature, la maladie et la vieillesse, la loi de cause à effet...

Une meilleure connaissance de la nature profonde des choses et des êtres me libère du poids de la fatalité et du hasard. Je suis comme l'eau de la rivière, Je n'impose pas ma volonté mais accompagne le mouvement, le flux spontané, souple et fluide de la vie. 

Au fil de leur existence, beaucoup de personnes ont trouvé des forces insoupçonnées (tempérance, conscience de l'essentiel, persévérance, patience, prise de recul...) et des opportunités de progression par ce que l'on appelle des épreuves et des moments difficiles. Remise en cause, changement, nouvelles rencontres ont été le début d'une nouvelle existence.

Il est donc délicat d'évaluer en perma-nence ce qui serait bon ou pas. Je me garde bien de tout orgueil à imposer ma loi à la Nature ou prétention à tout connaitre, expliquer et savoir.

Les grands maîtres de sagesse sont pour moi source d'inspiration : aller progressivement vers davantage de don de soi, d'exemplarité, de compassion.

La mort étant le bout de la vie de chaque être, je prends le temps de m'y accoutumer afin de ne plus la craindre et d'apprécier la vie à sa juste valeur.

Par l'observation, l'écoute du cœur et l'intuition, je prends du recul face aux idéologies et aux réponses binaires. Une chose peut être ceci ET cela à la fois.

Les paradoxes sont nombreux : c'est en s'oubliant que l'on se trouveUne illusion peut-elle exister ? Ainsi je préserve mon esprit en déstabilisant règles et conventions. Pour lutter contre la peur, tel un antidote, je développe la confiance ; contre la haine, la compassion.